Fous de porter depuis trois années un projet d ouverture de médiathèque dans un village de 1887 habitants… Fous, de bousculer les politiques, les financeurs pour enfin construire un projet réunissant une structure associative, des institutions et la commune. Fous, aussi de penser que chaque porte qui s’ouvre sur la culture, c’est un peu moins d’individualisme et de repli sur soi. La licorne